Quoi faire, que voir en février à Istanbul

Le mois de février est-il propice à voyager à Istanbul ? Malgré des températures qui oscillent entre 3 et 10 degrés, le mois de février à Istanbul est caractérisé le plus souvent par un temps ensoleillé et parfois variable. En cette période de l’année, la ville offre aux visiteurs une atmosphère romantique dans un décor mystique, avec l’avantage d’être moins peuplée par les touristes. Alors si votre séjour à Istanbul coïncide avec la saison hivernale, venez découvrir son architecture, son histoire et ses monuments, mais aussi sa vie locale tout en profitant d’un agenda culturel et sportif riche en concerts, évènements et expositions. Au programme, des artistes de la scène turque seront majoritairement en concert pour rythmer les soirées d’hiver, des expositions incontournables comme “What Byzantinism Is This in Istanbul!” qui questionne le byzantinisme dans la culture populaire, un calendrier de matchs de la super-ligue et de l’Euroligue pour vivre une expérience sportive frénétique et bien d’autres surprises tout au long de ce mois.

CONCERTS

Taksim Trio

2 férvier – Cem Özkan et DörtXDört : chanteur et bassiste surtout connu pour la sortie de son premier album « Kendimce » en 2006, il est également reconnu comme un bassiste itinérant pour de nombreux artistes et groupes du monde entier. Il sera en concert exceptionnel avec le groupe de rock turc DörtxDört à IF Performance Hall Beşiktaş.

2, 25 février – Taksim Trio : le groupe est l’un des phénomènes musicaux incontournable d’Istanbul composé de trois musiciens exceptionnels. Les trois virtuoses, formés à la culture gitane, s’ouvrent naturellement sur des horizons au-delà de ceux du Bosphore. Ils seront en concert pour deux dates ce mois-ci, d’abord à Caddebostan Culture Center, puis au Mall of İstanbul MOİ Sahne İstanbul.

2 février – Seyyah : le groupe de musique traditionnelle turque et des Balkans se compose de 7 musiciens dont deux Turcs. Seyyah rythme ses concerts à la guitare et kaval, au violon, à la clarinette, aux darboukas, et au chant. On pourra les retrouver en concert au Kadıköy Sahne İstanbul.

2, 5, 12, 19, 23 février – Ayta Sözeri : l’actrice, chanteuse de musique traditionnelle turque et militante LGBT turco-allemande sera en représentation lors de cinq dates pour le plus grand plaisir de ses fans d’abord au Dada Salon Kabarett, puis au Hayal Kahvesi Atakent, au Jolly Joker Kartal İstMarina İstanbul, suivi du Jolly Joker Vadistanbul, et enfin, au Dada Salon Kabarett.

Sertab Erener

3, 12 février – Manuş Baba : Mustafa Özkan, mieux connu sous son nom de scène Manuş Baba, est un chanteur turc de pop et d’arabesque de 35 ans qui a commencé sa carrière musicale avec son groupe « Güneşe Yolculuk en 2010. Il a également connu le succès en Turquie avec un certain nombre d’albums, y compris « Bu Havada Gidilmez », « Dönersen Islık Çal » et « İki Gözümün Çiçeği ». On pourra le retrouver en concert au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul, puis au Mall of İstanbul MOİ Sahne İstanbul.

4 février – Sertab Erener : la chanteuse de musique pop turque est connue en Europe pour avoir remporté le Concours Eurovision de la chanson 2003 avec la chanson « Everyway That I Can », et dans le monde avec l’album « No Boundaries ». Elle sera en concert dans la mythique salle du Wolkswagen Arena İstanbul.

4, 16 février – Ozbi : Onur Dursun, mieux connu sous son nom de scène Ozbi, est un rappeur et compositeur turc connu pour son EP « Asi » (« rebelle ») que l’on pouvait écoutait au moment des manifestations du parc Gezi. Ozbi était l’un des artistes présents sur le single de Şanışer « Susamam » (« Je ne peux pas me taire ») en septembre 2019. Chaque artiste interprétait un couplet traitant d’un problème contemporain de la Turquie, comme l’injustice, la corruption, le droit des femmes ou la cruauté envers les animaux. Il s’agit de la plus importante collaboration de l’histoire du rap en Turquie en nombre d’interprètes. L’artiste sera en concert au Jolly Joker Kartal İtsMarina, puis au Jolly Joker Kıyı İstanbul.

4, 13, 18, 19 février – Yaşar : l’artiste est devenu l’un des musiciens les plus acclamés et renommés de Turquie tout au long de sa carrière qui dure depuis plus de 20 ans. Les premiers pas de Yaşar vers sa renommée actuelle sont venus avec son premier album « Divane », qui est sorti en 1996. Après avoir sorti son deuxième album intitulé « Esirinim » en 1998, Yaşar a été acclamé par la critique à la fin des années 90, avec des chansons comme « Kuşlar ». Il sera en representation lors de quatre dates au Moda Kayıkhane, au Bostancı Gösteri Merkezi İstanbul, puis au Jolly Joker Kıyı İstanbul, et enfin, au Jolly Joker İstMarina İstanbul.

4, 5 février – Gülşen : dotée d’une voix riche et profonde de contralto facilement reconnaissable, c’est l’un des noms les plus écoutés de la musique pop turque avec ses chansons à succès depuis de nombreuses années. La belle chanteuse, qui attire toujours l’attention avec son style saisissant est caractérisée principalement par l’image sulfureuse qu’elle cultive, elle s’attire régulièrement les foudres des féministes et fondamentalistes religieux. Gülşen sera en concert au Jolly Joker Vadistanbul, puis au Jolly Joker Kıyı İstanbul.

Cem Adrian

4, 5, 11, 13, 16 février – Cem Adrian : le chanteur turc, auteur-compositeur-interprète, producteur et réalisateur connu pour sa capacité à chanter de la basse au soprano du fait d’avoir des cordes vocales trois fois plus longues que celles d’une personne normale, sera en concert lors de cinq dates au mois de février. L’artiste aux sonorités avant-garde, pop, jazz, rock alternatif a notamment collaboré avec Fazıl Say. On pourra le retrouver dans les salles de concert Hayal Kahvesi Bahçeşehir, Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul, Moda Kayıkhane, Aqua Florya Hayal Kahvesi İstanbul, et Maximum UNIQ Hall İstanbul.

4 février – maNga : le groupe turc de rock et heavy metal, originaire d’Ankara dont le style musical mélange des influences occidentales avec une base de rock anatolien traditionnel, possède des accents assez diverses, allant du nu metal, au punk revival en passant par un certain aspect rock alternatif. Retrouvez le groupe mythique au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul.

5, 11 février – Candan Erçetin : la chanteuse turque d’origine albanaise enseigne également la musique au lycée francophone de Galatasaray à Istanbul, dont elle est elle-même une ancienne élève. C’est elle qui a composé une grande partie de ses musiques, et parfois également les paroles. Le 28 janvier 2014, le Président de la République Française, François Hollande décore cette chanteuse populaire et francophone avec la médaille de chevalier des Arts et des Lettres. Candan Erçetin sera en concert au Jolly Joker Private İstanbul pour deux dates.

5 février – Emel Sayın : l’actrice et chanteuse turque d’origine albanaise née le 20 novembre 1945 est dotée d’un parcours privilégié dans le domaine de la musique ainsi que dans le cinéma turc. Elle sera en concert au Bostancı Gösteri Merkezi İstanbul.

Candan Erçetin

5 février – Mirkelam : ce musicien et chanteur populaire turc s’est fait connaitre du grand public avec sa chanson « Her Gece » (« Every Night ») en 1995. On pourra profiter de son concert au Dorock XL Kadıköy.

5, 25 février – Levent Yüksel : le chanteur pop turc et multi-instrumentiste est actif dans l’industrie de la musique live depuis 1993. Au début des années 1990, Levent Yüksel était connu pour être l’un des meilleurs bassistes de Turquie. C’est en 1993 qu’il sort son premier album « Med Cezir » en tant que chanteur pop. On pourra le retrouver au Jolly Joker Vadistanbul, puis au Jolly Joker Kartal İstMarina İstanbul.

6 février – Şam : Şamil Oymak (né en 1997), mieux connu sous son nom de scène Şam, est un rappeur et compositeur turc d’origine circassienne. Il poursuit sa carrière avec le principal collectif hip hop turc Istanbul Trip et il a déjà influencé la scène hip hop turque malgré son jeune âge. On pourra le découvrir en concert au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul.

8, 14 février – Yıldız Tilbe : la chanteuse de musique pop turque d’origine kurde-zaza est l’un des artistes musicaux les plus vendus en Turquie. Connue surtout pour ses ballades aux accents orientaux et sa musique pop turque des années 90. Elle a commencé sa carrière en 1990 dans une boîte de nuit appartenant à Cengiz Özseker. En 1991, elle rencontre Sezen Aksu qui demande à l’artiste de devenir sa choriste. Après avoir accepté son offre, elle déménage à Istanbul et collabore avec la star turque, Sezen Aksu pendant un certain temps. Yıldız Tilbe sera en concert au Jolly Joker Vadistanbul, puis au WOW Istanbul Hotel.

9 février – Leman Sam : la chanteuse et compositrice peut chanter en plusieurs langues, y compris le grec, le français et l’espagnol. Elle est également connue pour ses activités en faveur des droits de l’homme et des droits des animaux. Elle donnera un concert à Caddebostan Kültür Merkezi İstanbul.

Ahmet Aslan

10 février – Christian Blackshaw – İstanbul Resitalleri : le pianiste reconnu pour la passion et l’émotion qu’il apporte à l’interprétation de son répertoire, combine une grande compréhension mêlée d’émotion, de musicalité et d’humanité. Il s’est produit en concert dans le monde entier avec les plus grands orchestres et les principaux festivals sous la direction de chefs tels que Sir Simon Rattle, Valery Gergiev, Gianandrea Noseda, Yuri Temirkanov et Sir Neville Marriner. On pourra le retrouver au Sakıp Sabancı Müzesi The Seed İstanbul.

11, 13 février – Ahmet Aslan (Solo Konser) : ce musicien turc d’origine Zaza interprète des chansons classiques en zazaki, en turc, et kurde. L’artiste a étudié au Conservatoire de l’Université technique d’Istanbul entre 1993 et 1996. Il vit en Allemagne depuis 1996. On pourra le retrouver en concert au Profilo KM Batı Ana Sahne İstanbul, puis au Mall of İstanbul MOİ Sahne İstanbul.

11 février – Flashback 90’lar Türkçe Pop Gecesi : assistez à une soirée 100% année 1990 avec les plus grands hits de d’une époque pleine de nostalgie pour les amoureux de la pop turque. Le concert aura lieu sur la scène du Beyrut Performans.

12 février – Hakan Altun : né à Istanbul, cet artiste est un chanteur, auteur-compositeur et instrumentiste turc. Après avoir obtenu son diplôme en arts de la musique, il a poursuivi ses études en se concentrant sur la musique traditionnelle turque. Il donnera un concert au Jolly Joker Vadistanbul.

Sıla

14 février – Sıla : l’artiste de pop turque adulée en Turquie se fait connaitre suite à sa rencontre avec le chanteur Kenan Doğulu pour lequel elle sera vocaliste et pour qui elle écrira également des chansons. Le chanteur lui a permis de sortir son premier album solo en 2007. Parallèlement à ce projet d’album, elle chante pour la série télévisée Sıla (2006-2008) avec Sezen Aksu, et la série Yaban Gülü (2008). À partir de cette période, elle ne fait qu’enchaîner les projets et reçoit de nombreuses recompenses. Sıla sera en concert au Zorlu PSM – Turkcell Sahnesi İstanbul.

14, 19 février – Erol Evgin : le chanteur et compositeur pop né en 1947 a sorti plus d’une douzaine d’albums et 50 singles, et est apparu dans plusieurs émissions de télévision et films. Il a collaboré avec des artistes tels que Sıla et Sezen Aksu. On aura le plaisir de le retrouver au Jolly Joker Private İstanbul, puis au Bostancı Gösteri Merkezi İstanbul lors d’une seconde date de concert.

14 février – Mabel Matiz : Fatih Karaca, mieux connu sous son nom de scène Mabel Matiz, est un auteur de chansons pop turques. Il a commencé à sortir ses propres chansons via Myspace en 2008. Le producteur de musique turc Engin Akıncı a remarqué ses chansons et lui a offert un album qu’il sort en 2011 avec le label Esen Müzik. À l’exception de deux chansons écrites par Birhan Keskin et Yalçın Tosun, toutes les autres ont été écrites et composées par Mabel Matiz lui-même. On pourra profiter d’un concert au Wolkswagen Arena İstanbul.

17 février – Hey! Douglas : né le 17 novembre 1984 à Ankara, Emin Yasin Vural, surtout connu sous ses noms de scène Hey! Douglas ou VEYasin, est un DJ et artiste sonore basé à Istanbul. Il sera en representation au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul.

18 février – Bajar : le groupe basé à Istanbul, mélange les formes musicales urbaines populaires avec les mélodies du Moyen-Orient et la musique kurde, créant un style musical hybride. On pourra les découvrir en concert à The Wall Saloon and Performance İstanbul.

Burry Soprano

18 février – Moğollar :  (littéralement en turc « les mongols ») est un des groupes pionniers du rock turc à tendance ethnique qui allie musique populaire traditionnelle et pop. En 1971, Moğollar gagne le grand prix du disque de L’Académie Charles-Cros, prix prestigieux remporté auparavant par des groupes tels que Pink Floyd ou encore Jimi Hendrix. Le groupe donnera un concert au Kadıköy Sahne İstanbul.

19 février – Selda Bağcan : l’artiste turque (guitariste, auteur-compositeur et chanteuse) s’est fait connaître en Turquie dès les années 1960 pour ses chansons engagées, ses prises de positions et son militantisme qui lui ont valu des difficultés avec les autorités turques tout au long de sa carrière. Plusieurs titres de Selda Bağcan ont été repris ces dernières années par des artistes internationaux tels que le rappeur et producreur américain Dr. Dre ou encore Mos Def, star du hip hop américain. Le titre le plus connu étant « İnce İnce ». Elle donnera un concert à ne pas manquer au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul.

20 février – Burry Soprano : Burak Aydoğduoğlu, connu sous le nom de scène Burry Soprano, est un rappeur et auteur-compositeur turc né le 31 mai 1997, qui s’est distingué par son style vocal apaisant et profond et son attention particulière à la grammaire dans le contenu de ses chansons. Soprano a signé son premier contrat avec MOB Entertainment en 2018. Il sera en concert au Hayal Kahvesi Bahçeşehir İstanbul.

20 février – Can Ozan : le musicien et producteur turc joue de la musique acoustique et électronique. Il a collaboré avec des artistes tels que Deniz Tekin, Zeynep Bastık, Nova Norda, Dolu Kadehi Ters Tut, Damla Eker, Umut Döven et Sedef Sebüktekin sur divers projets musicaux. Il sera en concert au Dorock XL Kadıköy İstanbul.

24 février – Şanışer ft Sokrat St : Sarp Palaur, mieux connu sous son nom de scène Şanışer, est un rappeur et compositeur turc. Il sera en concert avec le rappeur Sokrat St au Dorock XL Venue – Fitaş Sahnesi İstanbul.

Aşkın Nuryengi

25 février – Pinhani : le groupe a été fondé le 5 avril 2004 par deux cousins, ​​Sinan Kaynakçı et Zeynep Eylül Üçer, en tant que groupe de rock moderne en Turquie. Pinhani a sorti plusieurs albums et également réalisé les bandes sonores de la série télévisée turque Kavak Yelleri. Les fans du groupe pourront profiter d’un concert à IF Performance Hall Beşiktaş.

26 février – Aşkın Nuryengi : c’est avec son premier album « Sevgiliye » sorti en 1990 que l’artiste devient l’une des chanteuses turques les plus connues des années 90. Elle donnera un concert au Aqua Florya Hayal Kahvesi İstanbul.

27 février – Mikail Aslan : le chanteur originaire de la region du Dersim avec une renommée internationale, vit en Allemagne avec ses musiciens. C’est dans son album intitulé « Pelgüzar » que l’artiste interpréta des chansons populaires arméniennes de Dersim (region officiellement connue sous le nom de Tunceli) – disparues de la région en même temps que la population arménienne victime d’un genocide. Mikail Aslan sera en representation au Mall of İstanbul MOİ Sahne İstanbul.

FESTIVALS & EXPOS

Du 11 au 13 février – 216 Street Fest – Food and Music au Bulvar216 :

Bulvar216 Street Fest - Cumartesi tickets.

Cette année encore le 216 Street Fest – Food and Music situé à Ataşehir, sur la rive asiatique d’Istanbul revient pour une expérience unique de 3 jours pour les amateurs de bonne cuisine. Au rendez-vous un esprit de fête autour de la gastronomie : dégustations culinaires illimitées, des cocktails spéciaux, des ateliers, et de la musique.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Du 25 au 27 février – 3rd New and Newest Music Festival organisé par ARTER :

See the source image

ARTER, une filiale de la Fondation Vehbi Koç et un centre culturel dynamique, rassemblera des grands noms de l’industrie de la musique avec leurs créations musicales flambant neuves lors de sa troisième édition de New and Newest Music Festival. Le festival qui aura lieu dans l’arcade de la plus luxueuse d’Arter réunira des artistes qui mêlent musique classique et électronique pour offrir une expérience unique aux visiteurs. Ne manquez pas cet événement si vous êtes férus de musique électronique.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Jusqu’au 6 mars – “What Byzantinism Is This in Istanbul!” – Byzantium in Popular Culture / « Qu’est-ce que le byzantinisme à Istanbul ! » – Byzance dans la culture Populaire – Musée Pera :

“What Byzantinism Is This in Istanbul!” slide 0

L’exposition de l’Institut de recherche d’Istanbul au Musée Pera intitulée « What Byzantinism Is This in Istanbul! » : Byzance dans la culture populaire, organisée par Emir Alışık, navigue à travers la présence éclectique de Byzance dans la culture populaire. Avec la contribution de ses conseillers Brigitte Pitarakis, Elif Demirtiken, Felice Lifshitz, Haris Theodorelis-Rigas, Jeremy J. Swist, Marco Fasolio, Roland Betancourt, Sinan Ekim, Vedran Bileta et Yağmur Karakaya, l’exposition explore les significations multiples et contradictoires du byzantinisme et questionne l’interaction de la culture populaire avec l’héritage byzantin en scrutant une sélection de motifs représentant Byzance dans la culture populaire.

Accompagné d’un catalogue d’exposition complet, « What Byzantinism Is This in Istanbul! » emprunte son titre au roman de Yakup Kadri Karaosmanoğlu Panorama I-II (1953-1954), où son protagoniste s’exclame de ces lignes, frustré par la société turque d’après-guerre. Karaosmanoğlu savait exactement ce qu’il entendait par byzantinisme, se référant non seulement à l’agitation sociale et à l’hostilité parmi les citoyens de la nation, mais aussi aux superstitions qui faisaient rage dans la société à l’époque, car ils trouvaient le chaos dans lequel ils vivaient autrement inexplicable. L’exposition a dépouillé l’exclamation de Karaosmanoğlu de ses connotations et l’a prise pour une question authentique, tout en visant, entre autres, à montrer que Constantinople/Istanbul est naturellement — historiquement et géographiquement — le territoire du byzantinisme.

Alors que la « redécouverte » académique et archéologique de Byzance au XIXe et au début du XXe siècle a eu en contrepartie de vastes répercussions sur une grande variété d’expressions artistiques comme la peinture, l’architecture, le théâtre, la musique, et la littérature, la fascination pour Byzance a été amplifiée au fil du temps et s’est épanouie dans de nouvelles directions – des genres improbables de musique et de littérature et des techniques de peinture et de réalisation de films à la production textile et aux nouveaux médiums narratifs comme les romans graphiques.

Comme l’accès au patrimoine byzantin à Constantinople s’est progressivement intensifié, l’accès aux sources d’inspiration matérielles pour le byzantinisme a marqué un changement de Ravenne à Constantinople. Le cadre urbain de la capitale de Byzance et de ses habitants est au cœur de l’intérêt renouvelé contemporain pour elle. Ces matériaux populaires ont brisé les frontières de la reconstitution historique et de la fiction historique, forgeant l’exploration de nouvelles façons de s’approprier les formes byzantines, l’histoire et la matérialité comme un moyen de raconter des histoires uniques. Bien que l’histoire byzantine soit parfois mobilisée pour attiser les hostilités par la manipulation des faits historiques, l’héritage byzantin est fréquemment utilisé pour réfléchir sur des questions sociopolitiques complexes, aussi, et sont tous deux représentés de manière critique dans « What Byzantinism Is This in Istanbul! ». Rassemblant romans contemporains, musique métal, bandes dessinées et romans graphiques, arts visuels, jeux vidéo, films et mode, l’exposition révèle comment le byzantinisme est un phénomène qui s’étend au-delà même dans des endroits qu’on ne regarde pas habituellement.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Du 14 janvier au 27 février – « Coulisse » – Mixer :

See the source image

Mixer accueille l’exposition « Coulisse », organisée par Eda Öztürk et comprenant les œuvres de Betül Aksu, Bilal Yılmazel, Burak Delier, Ceren Su Çelik, Dilek Winchester, Ece Eldek, Gökçe Hiçyılmaz, Ömer İpekçi & Francesco Romero & Francesca Gotti, et Tayfun Gülnar entre le 14 janvier et le 27 février 2022.

Partant de la recherche doctorale en cours d’Eda Öztürk sur la sociologie de l’art en France, centrée sur la scène artistique à Istanbul, l’exposition se concentre sur les réflexions sur le concept de « modernité liquide » un terme inventé par Zygmunt Bauman et intégré dans le cadre conceptuel de cette recherche, à la fois sur le plan artistique et sociétal.

A travers le concept de « modernité liquide », Bauman exprime la transition de la modernité d’une phase « solide » à une phase « liquide ». Cette période, dans laquelle nous vivons, est caractérisée par la « liquéfaction » de toutes les formes de pensée, d’action et d’association qui sont solides, avec des frontières clairement délimitées et installées autour d’un centre. Parallèlement aux conditions incertaines et précaires de la modernité liquide, l’expérience spatio-temporelle des acteurs sociaux, les interactions dans la vie quotidienne, la construction identitaire et les processus de travail se sont également transformées. En plus d’être un concept descriptif pour l’ère contemporaine, l’état « liquide » désigne la capacité des acteurs à changer facilement de position afin de s’adapter à ces conditions face à des circonstances changeantes dans l’espace social et la scène artistique. L’exposition rassemble des artistes travaillant dans de multiples médias allant de la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo à la photographie, les nouveaux médias et le parfum. « Coulisse » vise à ouvrir la voie à un dialogue critique sur les nouvelles formes de relationalités dans les domaines où les frontières de catégories dualistes telles que humain/animal non humain, humain/machine, conscient/inconscient, public/privé et art/marché sont entrelacées et fluidisées.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

SPORTS

Les 2, 9, 16, 23 février – Yoga face au Bosphore au Halim Paşa Yalısı avec Duygu Erokan :

See the source image

Cette activité est destinée aux amoureux de yoga et à ceux qui veulent découvrir cette pratique dans un somptueux cadre. Détendez votre âme et votre corps avec des leçons de yoga avec une vue spectaculaire sur le Bosphore dans l’une des plus belles demeures datant de l’empire Ottoman, le Sait Halim Paşa Yalısı. Le cours est destiné à tous les niveaux de yoga dans le Harem Garden Hall entre 10h00 et 11h00 avec un professeur expérimenté, Duygu Erokan qu dispense le Vinyasa Yoga.

Il est demandé aux participants d’apporter leur propore tapis de yoga.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Football :

See the source image

L’ambiance des stades en Turquie est souvent explosive tout en restant bon enfant. Un voyage à Istanbul est souvent une bonne occasion pour assister à un match pour voir de plus près et sentir l’ambiance qui émane des stades turcs. Voici les matchs du championnat turc qui se jouent à Istanbul au mois de février 2022.

Ligue turque :

Le 6 février 2022 : Fenerbahçe VS İstanbul BB au stade Şükrü Saraçoğlu

Le 6 février 2022 : Beşiktaş VS Antalyaspor au stade Vodafone Park

Le 13 février 2022 : Kasımpaşa VS Alanyaspor au stade Recep Tayyip Erdoğan

Le 13 février 2022 : Galatasaray VS Kayserispor au stade NEF

Le 13 février 2022 : İstanbul BB VS Gazişehir Gaziantep au stade Fatih Terim

Le 20 février 2022 : Beşiktaş VS Altay au stade Vodafone Park

Le 20 février 2022 : Fenerbahçe VS Hatayspor au stade Şükrü Saraçoğlu

Basket-ball :

L’Euroligue de basket-ball 2021-2022 est la 22ᵉ édition de l’Euroligue masculine et la 65ᵉ édition de la plus prestigieuse coupe des clubs européens. Nous vous partageons les dates de tous les matchs programmés de la saison en cours de Euroligue 2021/2022 qui se joueront à Istanbul au mois de février :

Le 1er février 2022 : Fenerbahçe VS Lyon-Villeurbanne au Ülker Sports Arena

Le 4 février 2022 : Anadolu Efes VS Lyon-Villeurbanne au Sinan Erdem Dome

Le 8 février 2022 : Fenerbahçe VS Real Madrid au Ülker Sports Arena

Le 11 février 2022 : Fenerbahçe VS Bayern-Munich au Ülker Sports Arena

Le 24 février 2022 : Anadolu Efes VS Maccabi au Sinan Erdem Dome

Pour d’autres activités que nous vous proposons en février 2022, cliquez ici.

Qui sommes nous ?

Passionnés de voyages, de nourriture et d’actualité, nous avons créé  Too Istanbul avec la volonté de vous faire partager notre amour et notre connaissance d’Istanbul pour vous donner la possibilité et l’envie de participer à la vie trépidante stambouliote, et de faire de votre voyage une expérience unique et enrichissante et non pas une simple visite.

Suivez nous

Visitez avec nous

Promenade culinaire et culturelle à Istanbul

Croisière apéro sur le Bosphore en petit groupe

Découvrez les contrastes d’Istanbul avec nous

 Rive asiatique d’Istanbul : visite d’une demi-journée à Kadıköy

Visite guidée de Sultanahmet en petit groupe

Séjour personnalisé à Istanbul

Les plus commentés

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir aussi

L’hiver à Istanbul

Que faire en hiver à Istanbul ? De mi-décembre à mi-mars, l'hiver s'installe à Istanbul. La température dépasse rarement les 10 degrés. Bien qu'il puisse y avoir de belles journées ensoleillées, il fait en général gris. Cela ne veut pas dire que la...