La saison 2014-2015

Communiqué sur la saison de football 2014-2015 en Turquie

Cette année à Istanbul et en Turquie le football n’est plus ce qu’il était ; fini les stades pleins à craquer, les supporteurs déchainés, les ambiances et tifos à couper le souffle. La raison principale de ce fiasco se nomme Passolig.

fft104mm3163145

Qu’est-ce que Passolig ? Passolig est le nouveau système de billetterie des stades turcs, c’est une carte nominative, comme une pièce d’identité, que chaque personne se rendant au stade est obligée d’avoir. Le gouvernement a imposé ce système à la TFF (fédération de football turc) pour lutter contre le hooliganisme dans les stades, mais aussi et surtout pour empêcher les slogans antigouvernementaux, courants lors de la saison 2013-2014. Le système appartient à la banque Aktifbank qui elle-même appartient à un proche de Tayyip Erdogan. Cette banque était inconnue jusqu’alors, on peut se dire que le hasard fait bien les choses…

Seulement voilà, Passolig comporte plusieurs failles. Premièrement le système est très compliqué, la carte est une version hybride d’une carte d’identité et d’une carte de crédit, elle est délivrée sous 4 jours et comporte toutes vos données personnelles. Vous ne pouvez donc plus aller au stade spontanément. Autre hic, un touriste peut difficilement aller au stade car il faut une adresse en Turquie. Encore une idée formidable quand on connait l’importance des revenus des touristes en achats de produits dérivés et de billetteries des clubs comme Barcelone, Madrid ou Manchester.

Le résultat de cette mascarade est que cette année les stades sont vides, la Turk Telekom Arena ( stade de Galatasaray) a été pleine en moyenne à seulement 29 % sur l’ensemble de la saison contre 63 % l’année dernière.

Screen-Shot-2015-01-26-at-16.06.22-1024x440

Le coup fatal au football turc a été porté début janvier par le plus grand sponsor turc, Yıldız Holding, connu en Turquie pour sa marque Ülker. En effet le groupe ayant investi 216 millions de dollars en sponsoring depuis 2006 a décidé de se retirer spontanément du football turc. Son président, pourtant proche du parti au pouvoir, a declaré le 14 janvier au journal Haberturk : “personne ne veut être fiché, même par l’État. Je dois déclarer que malheureusement il est devenu insignifiant de supporter une équipe ou un sport en Turquie à cause d’une perte d’intérêts et de valeurs de la part des supporteurs et des institutions. Quand nous avons commencé à sponsoriser les équipes et ce sport nous avions en projet le développement du football turc et la formation de joueurs de niveau international. Au bout du compte nous n’avons pas trouvé ce que nous recherchions.”

Les trois géants stambouliotes, Beşiktaş, Galatasaray et Fenerbahce ont vu leurs dettes exploser due au manque de revenus. Passolig est en train de lancer la contre-attaque en proposant des abonnements sur la deuxième partie de la saison à moins de 300 TL, à titre de comparaison le prix moyen pour le derby Fenerbahce – Galatasaray de l’année dernière était de 500 TL par billet. Certains clubs comme Kasımpaşa ont commencé à distribuer des places gratuites, mais là encore, rien de surprenant quand on sait que le président turc est natif du quartier de l’équipe.

Les plus grands groupes de supporteurs turcs ont décidés de boycotter les stades, et ne sont pas prêt à céder à la pression. Même LE grand match de la saison,le fameux derby Galatasaray – Fenerbahce n’a pas attiré foule cette année.

Non a Passolig !

Non aux e-billets !

Pourtant la ferveur est toujours là, et les matchs sont suivis à la télévision. À titre de consolation vous trouverez donc toujours une superbe ambiance dans les bars.

Nous appelons Passolig à retirer ce système plus qu’archaïque et à laisser le football turc et ses supporteurs uniques au monde vivre en paix.

L’association des supporteurs turcs ainsi que 17 clubs sur 18 de la Süperlig sont en procès contre Passolig et le gouvernement avec comme argument principal le non-respect des droits fondamentaux des consommateurs.

Voilà pourquoi, cher lecteur, il est très dur de trouver des places pour la saison 2015-2016.

L’équipe de Tooistanbul.

8 commentaires

Partager

Laissez votre commentaire

8 commentaires

  1. Thomas le

    Bonjour,

    En tant que fan de foot, j’aime me rendre à un match pendant mes vacances,
    Je me rends à Istanbul en août et je ne peux pas me résoudre à louper une telle occasion,
    savez-vous si des changements sont prévus pour la saison prochaine pour l’obtention des tickets ?

    Merci

  2. Bonjour
    J’avais suivi de loin l’affaire maintenant je comprend beaucoup mieux :-(
    Alors, je vais y passer une semaine et impossible de voir un match (dès années que j’en rêvais) :-/
    Pouvez-vous m’indiquer un café (grand) dans lequel je serais le bienvenu (qu’importe le club), je préfère avoir un point de chute sérieux sinon j’irais au pif mais bon…

    • tooistanbul le

      Bonjour
      Concernant les matchs c’est vraiment chaque quartier son équipe, vous serez toujours le bienvenue si vous ne portez pas le mauvais maillot au mauvais endroit :) Voici quelques adresses : le fief de Galatasaray est le quartier de Nevizade (proche de la place de Taksim ), il y a pleins de restaurants et bars avec de l’ambiance où vous pourrez voir le match. Sinon pour être avec les supporteurs de Fenerbahce rendez-vous à Kadiköy, le mieux pour regarder le match est la barlar sokak (la rue des bars) Il y a aussi le Mackolik komplex, (http://www.mackolikcomplex.com) c’est un grand bar à deux pas du stade de Fenerbahce avec 18 écrans géants qui vous permettrons de bien profiter du match. Pour Beşiktaş, rendez vous dans le quartier du Çarşı, en particulier au bar Kazan (http://www.kazan.com.tr/). Je vous souhaites un bon match! N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

  3. severine le

    Bonjour, je pars a Istambul avec mon copain et nous aimerions voir un match de foot à fenerbache le 22 mars contre besiktas…gros derby en perspective et nous voulons savoir comment avoir des billets.

    Cordialement.

    • tooistanbul le

      Comme nous l’expliquons dans notre article cette année il est très difficile voir impossible pour un étranger d’acheter une plage. Maintenant les billets sont nominatifs et pour les acheter il faut au préalable s’inscrire sur le site https://www.passo.com.tr/en mais pour s’y inscrire il faut avoir un numéro de téléphone turc… Le plus sympa pour voir les matchs en ce moment est de se rendre dans les bars avec les supporters.

    • tooistanbul le

      Merci, il ne reste plus qu’à espérer que la situation s’arrange et que la fête du football puisse reprendre son cours.