Visiter les quartiers du Bosphore

Visiter Istanbul: Le Bosphore

Actualisé le 15 septembre 2015

Venir à Istanbul et louper les quartiers du Bosphore serait vraiment dommage, beaucoup de touristes ne font qu’un tour en bateau sur le détroit, et malheureusement pour eux, ils ratent la magie de tous les quartiers qui le bordent. C’est une chance pour nous les locaux qu’ils ne soient pas encore pris d’assaut par les touristes, car il y reste encore un air authentique et magique.

Le Bosphore est un détroit de 42km de long connectant les mers de Marmara ( au sud) et la Mer Noire ( au nord),  il sépare la ville d’Istanbul en deux parties, mais aussi l’Europe et l’Asie. Il y a plus 50 milles bateaux qui le traversent chaque année, sans compter le rythme incessant des ferrys faisant l’aller-retour entre les deux rives. On estime aussi à plus d’un million le nombre de personnes passant d’une rive à l’autre chaque jour. Trois ponts suspendus l’enjambent (le troisième pont est en construction et sera bientôt fini) et un tunnel de métro passe sous ses eaux.

Un yalı ( maison du bord du Bosphore) de Kandili

Un yalı ( maison du bord du Bosphore) de Kandili

La plupart des guides touristiques s’arrêtent au quartier d’Ortaköy, situé juste avant le premier pont, en occultant les autres quartiers dans lesquels les stambouliotes et particulièrement la classe aisé réside. Le détroit forme une sorte d’oasis boisée dans la jungle urbaine et constitue un véritable havre de paix dans la ville. Un petit déjeuner, dîner, apéro ou même faire la fête au bord du Bosphore n’est à manquer sous aucun prétexte !

Avant de vous parler des principaux quartiers que vous trouverez sur la rive européenne du Bosphore nous vous conseillons pendant votre séjour de visiter le palais de Dolmabahce. Construit au milieu du 19eme siècle car le Sultan trouvait que le palais de Topkapı, situé dans la vielle ville, était trop médiéval et rustique en comparaison des palais européens de l’époque. Il décida alors de se faire construire un nouveau palais plus moderne sur les rives du Bosphore. Les rives du détroit deviennent alors le centre administratif de l’empire ottoman de 1853 à 1922 et c’est le début de l’urbanisation des petits villages qui le bordent. Le palais devint par la suite la résidence principale d’Atatürk (Mustafa Kemal, fondateur de la République), il y meurt le 10 novembre 1938 a 9h05 du matin, c’est pour ça que beaucoup d’horloges du palais sont réglées sur 9h05. Le palais à une superficie de 45 000 m², 285 pièces, 6 hammams et 68 toilettes ! C’est le plus grand palais en Turquie. L’entrée du Palais coûte 30TL et du Harem 20TL. La visite est obligatoirement effectuée avec un guide, prévoir 2h. Ouvert de 9h à 18h, c’est fermé le lundi.

Après ce petit interlude sur un des plus beaux palais de Turquie voici une petite présentation des principaux quartiers du Bosphore :

Beşiktaş : en remontant la grande avenue à côté du palais vous arrivez au quartier de Beşiktaş, bien qu’il n’ait pas d’accès direct sur la mer c’est un quartier étudiant très sympa grouillant de monde de jour comme de nuit. Autrefois la résidence du personnel travaillant à Dolmabahçe, c’est aujourd’hui le fief des supporteurs du club portant le même nom. Pour découvrir ce quartier riche en coueurs, et en saveurs nous organisons des visites du quartier, pour plus d’infos : http://goo.gl/r2YIRV.

Vue depuis le Çirağan Kempinski entre Beşiktaş et Ortakoy

Vue depuis le Çirağan Kempinski entre Beşiktaş et Ortakoy

Ortaköy : Apres le quartier de Beşiktaş en remontant la route du bord de mer vous verrez encore de beaux palais qui sont aujourd’hui des hôtels (Kempinski et Four Seasons) avant d’arriver au quartier d’Ortaköy. C’est probablement un des seuls quartiers du monde possédant une mosquée, une synagogue et une église sur moins d’un kilomètre carré. C’est aussi le quartier des boites de nuits sur le Bosphore (sortir l’été a Istanbul). Bien que de plus en plus touristique, le petit port est charmant. Ne manquez pas la spécialité culinaire du quartier, le kumpir, c’est une patate fourrée a un peu tous ce qu’on peut imaginer. Sur le port vous avez aussi deux restaurants sympas au bord de l’eau : le House Cafe (brasserie) et Banyan (fusion asiatique). Les amateurs de bières pourront aussi se rendre au Bomonti.

Si vous voulez faire un tour de bateau sur le Bosphore pouvez partir d’Ortaköy. Le tour dure environ une heure, et le bateau sera bien moins bondé que si vous le prenez au départ de la vieille ville par exemple.

Après ce tour du Bosphore vous pouvez vous rendre au quartier de Kurucesme, vous pouvez aller prendre l’apéro au bord du Bosphore sur la superbe terrasse de Ask Kahve (ils servent également des très bons brunch). Une autre idée très sympa pour aller boire un coup et de se rendre sur l’île de Su Ada. C’est la seule île au milieu du Bosphore, le cadre est tout simplement féerique.

Arnavutköy : Dans ce quartier vous trouverez de très belles maisons, immeubles ottomans en bois. Ce quartier est encore un bel exemple de la cohabitation entre les différentes communautés pendant l’empire, avec des mosquées, églises et synagogues. Les petites ruelles du quartiers sont charmantes, et leur quiétudes donnent l’impression d’être dans un petit village loin de la rumeur de la grande ville. Actuellement ce quartier est très prisé pour ses restaurants de poissons où le tout Istanbul s’y retrouve. Les restaurants que nous préférons dans ce quartier sont EftalyaAtlas Balık, ou Sur Balık. Après le repas vous pouvez vous rendre chez Any, un bar tendance du moment pour déguster un cocktail.

Maisons d'Arnavutköy

Maisons d’Arnavutköy

Bebek : c’est sûrement un des quartiers les plus à la mode d’Istanbul, il y a de nombreux restaurants et bars sympas sur le bord de mer et les weekends ensoleillés le quartier devient un festival de belles voitures et de célébrités stambouliotes. Le Bebek Kahve et Mangerie sont des établissements agréables pour prendre un petit déjeuner. La spécialité du quartier c’est les gaufres fourrées aux fruits, chocolat, et autres sucreries et les minis cornets de glace. Pour boire un verre rendez vous à Lucca, c’est le bar mythique du quartier où le gratin stambouliote se retrouve, on y mange aussi très bien. Vous avez aussi les terrasses au bord de l’eau  du Chilai ou du Bebek hôtel, qui sont parfaites pour un apéro au coucher du soleil. La brasserie Taps propose un grand choix de bières locales et internationales. Ne manquez pas de faire un tour à Bebek, c’est un quartier qui reste locale, on se sent très loin des clichés orientaliste de Sultanahmet et son art de vivre en fait un des quartiers les plus agréables d’Istanbul.

Rumeli Hisari : plus haut que Bebek, sous le deuxième pont du Bosphore vous avez la forteresse de Rumeli Hisari, c’est le plus vieux monument ottoman d’Istanbul, Elle a été construite par le Sultan Ottoman Mehmed II le Conquérant (1432-1481) entre 1451 et 1452 avant la conquête de Constantinople. C’est aussi un endroit très sympa pour prendre un petit déjeuner, voir notre article sur les petits déjeuners turcs.

Emirgan : c’est un quartier qui mérite le détour, en plus d’être très charmant, il abrite le musée Sakip Sabanci, le musée de la fondation d’une des familles les plus riches de Turquie. Il a accueilli entre autres les collections Pablo Picasso, Rodin, Anish Kapoor, Juan Miro et même la Joconde. C’est un musée qui revient souvent dans nos articles : concerts et expos du moment. À côté de ce musée, se trouve le parc d’Emirgan (Emirgan Parki), d’une superficie de 5 Km², c’est l’un des plus grands et beaux parcs d’Istanbul, un très bon endroit pour aller respirer un peu d’air pur. Chaque printemps un somptueux festival de la tulipe est organisé. Pour prendre un brunch rendez-vous à Sütiş et pour prendre un verre nous vous conseillons La Boom. Il y a également un petit cabaret caché à l’intérieur de la pizza Emirgan qui s’appelle Gizli Kalsın, si vous pensez que vous avez une chance d’y rentrer ça vaut le coup d’essayer mais on ne vous garantit rien….

Plus au nord : une fois passé le quartier d’Emirgan et la marina d’Istinye vous arrivez dans l’univers luxueux et calme des quartiers de Yeniköy et de Tarabya, ici les maisons du bord de l’eau s’achètent et se revendent à des dizaines de millions d’euros. Pour l’anecdote ce sont les quartiers les plus chers sur le Monopoly d’Istanbul et une des maisons a été vendue cette année à 100 million d’euros. De la rue on ne voit pas grand-chose, et les bateaux touristiques ne remontent pas jusqu’à Yeniköy, le meilleur moyen pour admirer ces splendides demeures est de louer un bateau : promenade privée sur le bosphore.

Bonne journée!

Bonne journée!

10 commentaires

Partager

Laissez votre commentaire

10 commentaires

  1. Rachida le

    Grâce à elif et à ses conseils, j’ai fait ce jour le quartier de bebek jusqu’à rumeli, quel bonheur! J’ai en effet ose braver les blocages que j’avais concernant la difficulté de se repérer dans les centaines d’autobus qui circulent à Istanbul. Juste en dessous de chez moi, j’ai pris un bus jusqu’à besiktas (quartier découvert avec elif lors de la sortie de découverte de la gastronomie turque) et de la, un autre jusqu’à bebek! D’une telle simplicité que je regrette de ne pas l’avoir fait avant!! Encore merci à elif et à votre blog, qui nous aident à découvrir certaines facettes de cette ville enchanteresse méconnues par les touristes.

  2. Bonjour,

    Bientôt à Istanbul de nouveau, je souhaiterais savoir si il est possible de visiter des YALI . Je suis une fan d’architecture et j’aimerais vraiment visiter l’intérieur de ces somptueuses demeures.
    Autre petite chose, quelles sont les outlets intéressants sur Istanbul. J’ai déjà été à celui de ZEYTIBURNU mais je ne l’ai pas trouvé si intéressant.

    D’avance merci
    Lamya

  3. Un grand merci pour toutes ces informations passionnantes qui m’aident bien à préparer un voyage prévu prochainement…
    Y a-t-il moyen de visiter le palais de Dolmabahce et le musée Sakip Sabanci dans la même journée ? Je n’imagine pas bien la distance qu’il y a de l’un à l’autre, 10km? Comment aller de l’un à l’autre ? A pieds le long du Bosphore (nous sommes de bons marcheurs), en vélo ? est-ce possible et envisageable de louer des vélos pour se balader le long du Bosphore ? en bateau ?
    Nous serons à Istanbul au mois de mars..
    Merci d’avance,
    Isabelle

    • Merci pour vos compliments.

      Il est possible dans la même journée de visiter Dolmabahce et Sakpi Sabanci surtout que ce dernier ferme à 20 heures le mercredi et vendredi (18 heures les autres jours, fermé le lundi).

      Ces deux édifices se situent environ à 10km l’un de l’autre. Pour vous y rendre le plus facile après le palais de Dolmabahce est de prendre un bus en direction de Sariyer et de descendre à mi-chemin (à Kurucesme ) pour pouvoir ensuite se promener le long du Bosphore jusqu’au musée.

      Vous pouvez également prendre le taxi, le prix depuis Dolmabahce jusqu’à Kurucesme sera d’environ 15TL

  4. seldadles le

    Bonjour, merci pour toutes ces infos. L’idée de l’île Su Ada me tente. Pourriez-vous m’indiquer comment s’y rendre et au départ de quel embarcadère ?

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire et vos compliments.

      Pour vous rendre à Su Ada il vous faut aller dans le parc de Kuruçesme situé juste après le quartier d’Ortaköy. Dans le parc, au bord du Bosphore vous trouverez un petit embarcadère spécialement dédié pour le transfert sur l’île. Il y a des départs toutes les 5 minutes environ. L’adresse exacte est SuadaClub, Kuruçesme Park.

      Si vous avez besoin de plus de précisions ou si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à nous contacter.

      Bonne journée, et bon séjour à Istanbul.

  5. Pingback : Les musées incontournables. |

  6. Mouss le

    je suis actuellement à Istanbul et cette ville est tout simplement magnifique. Merci pour toutes ces infos, c’est vraiment très utile.
    Je suis originaire de Tanger au Maroc et je trouve tout à un tas de points communs : ville entre 2 mers et 2 continents, le mélange des cultures, … et vous trouverez sur le boulevard Pasteur à quelques pas les unes des autres la plus grande mosquée de la ville et plusieurs autres, une synagogue et 3 églises (anglicane, italienne et espagnole) et on nous dit que l’Europe et la France sont des modèles d’ouverture …

    • Merci pour votre commentaire et vos compliments sur notre blog. Nous sommes heureux de pouvoir permettre à nos lecteurs de profiter de notre ville comme nous le faisons au quotidien.