La cuisine turque

Lors de votre séjour à Istanbul vous ne pouvez pas passer à côté des richesses de la gastronomie turque.

La gastronomie turque est une des plus variées dans le monde. Elle est considérée comme la troisième gastronomie la plus riche après celle de la France et de La Chine.

Dans nos pays européens cette cuisine ne bénéficie cependant pas d’une grande reconnaissance. Pour nous elle est souvent limitée au Kebab sauce blanche !

La Turquie est un carrefour entre l’Europe, l’Asie et l’Orient. Cette situation géographique unique combinée aux migrations des Turcs au cours des siècles de l’Asie Centrale à l’Europe a façonné l’identité de sa gastronomie.

L’influence réciproque entre la Turquie et ses pays voisins (Grèce, Moyen-Orient, Balkan, Iran, Arménie…) permettent de retrouver de nombreux plats communs dans ces cuisines comme par exemple les dolmas, les boreks, et les mantis (raviolis turc)

La grande diversité de la faune et de la flore en Turquie a également contribué à une grande diversité des cuisines régionales.

  • La cuisine de l’Ouest turque et de la mer Egée repose sur les vestiges de la cuisine de la cour Ottomane avec une préférence pour le riz par rapport au boulgour. L’’usage des épices est moindre. Dans cette région les fruits de mer sont abondants et se déguste en toute saison.

Les principaux plats de cette région sont : les dolmas, les mezzés et les fruits de mer.

Voir notre article : Les meilleurs restaurants de poissons et mezzés à Istanbul

Screen shot 2013-02-22 at 2.33.23 PM

  • La cuisine de la Mer Noire est quant à elle fortement basée sur les produits de la Mer et trouve son influence dans la cuisine des Balkans et slaves.

Les principaux plats de cette région sont : les pides (pizza turc), les poissons et les haricots blancs secs (kuru fasulye) ainsi que les fromages.

Voir notre article : D’autres spécialités

Screen shot 2013-02-22 at 2.47.48 PM

  • La cuisine Anatolienne et du Sud Est turque est connue pour ses kebabs (viande grillée en turc), ses mezzés, ses épices et ses desserts dont les fameux baklavas.

Voir notre article : Les meilleurs restaurants de Kebab à Istanbul

Screen shot 2013-02-22 at 2.56.32 PM

Au milieu de cette diversité régionale 3 éléments sont récurrents dans un repas traditionnel turc.

  • Le Yaourt (Yogurt) : Un peu d’histoire pour commencer. Le yaourt serait originaire d’Asie centrale, et aurait gagné l’Europe et les Balkans par l’intermédiaire des peuples turcs. L’origine du mot « yaourt » se retrouve d’ailleurs dans le verbe turc « yoğurmak », qui signifie « pétrir ». Contrairement à nous les Turcs utilisent le yaourt en l’associant avec des plats salés. Il est plus dense et possède une pointe d’acidité. Ne soyez donc pas surpris de retrouver à coté de votre viande ou de vos légumes un peu de yaourt. Dans les supermarchés vous trouverez des pots de 1Kg ou plus de yaourt.
  • Le thé (Çay, en phonétique francaises « Tchaye »). Le thé en Turquie est vraiment une institution, c’est un signe d’hospitalité, il vous est servi si vous allez chez des gens et souvent offert à la fin d’un repas. C’est un thé noir peu fort en tanin. Il se boit dans un petit verre (Cai Bardagi). Il se boit à toute heure de la journée, ou même de la soirée.

cay-manzara-resimleri-cay-bardagi-demli-cay-cay-demleme-cay-kazanlari-en-ucuz-cay-resimler-images

  • Le café turc (Turk Kahvesi). Ce café se différencie de notre café traditionel car le marc est présent dans la tasse. Attention à ne pas le boire ! Lorsque vous commandez un café turc il vous faut préciser sa cuisson, ou plutôt son sucrage. Si vous voulez un café sans sucre dites : – Sade ( « Sahadé »), avec un peu de sucre dites Orta, avec beaucoup de suckre Sekerli (« Chékérli »). Une fois votre café fini vous pouvez y lire ce que vous réserve l’avenir dedans. Retourner votre tasse sur la soucoupe, attendez un peu que la tasse se refroidisse puis retourner la tasse, les traces de marc présentes dans la tasse sont des indications sur votre futur !

url-7

Istanbul est un condensé de la Turquie, l’immigration interne massive dans les années 90 permet de retrouver l’ensemble des cuisines régionales ! Encore faut-il connaitre les bonnes adresses que vous pouvez retrouver dans nos articles sur les restaurants.

Pour découvrir la cuisine turque et une partie de ses spécialités plus en profondeur tout en découvrant deux quartiers encore peu visités nous vous proposons de participer à notre promenade culinaire et culturelle sur deux continents.

2 commentaires

Partager

Laissez votre commentaire

2 commentaires

  1. mohamed le

    dans quels quartiers ont peux trouver de petits bons restaurants a bas prix (poisson et viande rouge ) ?

  2. merci mille fois merci pour ces riche délicieuses recettes turques j’adore la cuisine turque,j’aime tout en turquie quel extraordinaire pays je l’aime beaucoups