Une journée aux Îles des Princes

Visiter Istanbul : les Îles des Princes

Les Îles des Princes (Adalar en turc) sont un archipel d’îles situé dans la Mer de Marmara. Elles constituent un havre de paix dans Istanbul, c’est un endroit parfait pour se ressourcer et profiter de la nature.

Nous vous conseillons de vous y rendre plutôt en semaine car pendant les weekends estivaux, elles sont prises d’assaut par les citadins.

Les Îles des Princes doivent leur nom au fait que durant la période byzantine, on y exilait dans des monastères les membres de la famille impériale et les aristocrates disgraciés. Elles sont ensuite devenues le lieu de weekend préféré de l’aristocratie ottomane. Aujourd’hui encore, vous y trouverez de nombreuses villas de style victorien.

Les quatre principales îles de l’archipel sont : Büyükada, Heybeliada, Burgazada, et Kınalıada. Elles sont accessibles par bateau public depuis les embarcadères de Beşiktaş, Eminonü, et Kabataş, sur la rive européenne, et depuis Kadıköy et Bostanci, sur la rive asiatique.

L'une des Îles des Princes : Büyükada.

L’une des Îles des Princes : Büyükada.

L’un des aspects intéressants des Îles des Princes est que l’archipel constitue un véritable brassage ethnique et culturel. Chaque île a une communauté religieuse majoritaire. Kınaliada était le lieu de villégiature des évêques arméniens et des Arméniens d’Istanbul, Burgazada était un village de pêcheurs grecs, Heybeliada était l’île des Turcs et de la bourgeoisie grecque de Constantinople, et enfin la plus grande île, Büyükada, était prisée par les Juifs et les Européens d’Istanbul, bien que chaque communauté y soit présente.

Vous trouverez sur l’ensemble des îles de nombreuses synagogues, églises et mosquées, encore en activité.

Pour découvrir l’archipel et vous baigner dans les petites criques cachées de la Mer de Marmara, nous pouvons vous proposer une journée en voilier ou en bateau.

Une crique accessible uniquement par bateau.

Une crique accessible uniquement par bateau.

Se déplacer sur les îles :

Sur les îles, les véhicules motorisés sont interdits. Pour se déplacer, les îles utilisent les calèches (fayton), mais ce moyen de locomotion est controversé à cause du mauvais traitement que subissent les chevaux pour satisfaire les nombreux touristes en visite. D’ailleurs, de plus en plus de Stambouliotes se sensibilisent à l’amélioration de la condition des chevaux sur les îles, et de manière générale à la cause animale. Nous vous suggérons plutôt d’utiliser le vélo afin de ne pas encourager les mauvais traitements infligés aux chevaux qui transportent chaque jour et tout au long de la journée des dizaines de personnes sans pouvoir s’arrêter.

Privilégions les vélos aux calèches pour le bien-être de nos chevaux.

Privilégions les vélos aux calèches pour le bien-être de nos chevaux.

Le prix pour la location de vélo est en moyenne situé entre 25 et 50 TL pour la journée selon les jours de semaine ou de weekend, il est possible d’en louer à l’heure. Il vous faudra laisser une pièce d’identité en guise de caution. Les loueurs de vélos distribuent en général des cartes de l’île gratuitement, n’oubliez pas d’en demander une.

Se déplacer entre les îles :

Ferry se déplaçant entre les Îles des Princes.

Ferry se déplaçant entre les Îles des Princes.

Vous pouvez aisément vous déplacer en bateau public/ferry (vapur) entre les îles. Le ferry s’arrête dans chaque île principale, il suffit de monter à bord.

BÜYÜKADA

Büyukada offre un vaste choix d’activités pour les visiteurs. La fameuse rue de Çankaya est bordée de villas en bois, dans cette rue vous pourrez voir par exemple la maison de Léon Trotski. Un monument à ne pas manquer est le monastère grec-orthodoxe Aya Yorgi (Saint-George). C’est l’attraction principale de l’île; il est situé au sommet de la plus haute colline de Büyükada, et offre une vue imprenable sur l’archipel et Istanbul. L’île possède deux collines, la plus proche du village est Hristo (Jésus en grec), à son sommet se trouve une structure massive en bois, supposée être la plus grosse d’Europe. Cette structure était à l’origine conçue pour être un hôtel casino, mais le Sultant refusa, et le bâtiment devint un orphelinat grec. Quand la population grecque de Turquie diminua lors du 20e siècle, l’orphelinat ferma ses portes. Il est actuellement encore à l’abandon.

Büyükada regorge de petits trésors que vous découvrirez au fur et à mesure de la journée. À seulement une petite heure de bateau, vous vous retrouverez dans un cadre magnifique qui vous dépaysera totalement de la grande mégalopole d’Istanbul. Les autres îles méritent également le coup d’œil, surtout si vous vous rendez dans l’archipel le weekend car elles sont plus calmes et moins touristiques que Büyükada.

Une magnifique demeure en bois à Büyükada.

Une magnifique demeure en bois à Büyükada.

HEYBELİADA

Heybeliada est la deuxième plus grande île et surement la plus naturelle, en plus de sa végétation luxuriante, vous y trouverez de belles demeures en bois et un monastère grec-orthodoxe au sommet de l’île, ainsi que l’institut de théologie orthodoxe de Halki, un établissement d’enseignement supérieur destiné à la formation théologique du clergé orthodoxe.

L'Institut de théologie orthodoxe de Halki.

L’Institut de théologie orthodoxe de Halki.

BURGAZADA

Burgazada est la troisième plus grande île de l’archipel. Cette île plus calme était peuplée par des citoyens grecs de l’Empire ottoman. L’île s’appelle Burgaz en turc et Antigoni en grec, le nom vient de Démétrios Ier, l’un des successeurs d’Alexandre le Grand, qui y fit construire un fort portant le nom de son père Antigone le Borgne, Burgaz signifie « le fort » en turc.

Vue de Burgaz depuis notre bateau.

Vue de Burgaz depuis notre bateau.

KINALIADA

Il s’agit de la plus petite des quatre grandes îles de l’archipel et la moins boisée. Kınalıada signifie l’île (ada) du henné (kına), en référence à la couleur des eaux où baigne l’île.

L'embarcadère de Kınalıada.

L’embarcadère de Kınalıada.

10 commentaires

Partager

Laissez votre commentaire

10 commentaires

  1. Bonjour,
    Pensez vous qu’il est possible de visiter les quatre îles en une journée ?
    Et en ce qui concerne le vélo, peut-on le garder avec nous toute la journée en se baladant d’îles en îles.
    Merci d’avance !

  2. séverine le

    Bonjour TOO ISTANBUL

    Je revendique la promenade en calèche sur l’île aux princes, car les chevaux sont maltraités et pas soignés, c’est un business sans pitié pour les chevaux !
    les conducteurs de calèches sont des bruts et font galoper les chevaux en sueur sur du bitume, tout ça pour faire le plus de course possible.

    Nous n’avons pas choisi l’option calèche pour ces raisons et avons louer des vélos.
    En faisant le tour de l’île nous avons découvert le haras ou sont “Parké” tous les chevaux et c’est guère mieux !

    Alors s’il vous plait “too istanbul blog” ne mettez pas en avant cette balade s’il vous plait car c’est loin d’être glamour et romanesque , mais juste de l’esclavage des chevaux pour les touristes…

    D’ailleurs les chevaux ne sont pas épais limite maigrelet !

    celà n’en laisse pas un bon souvenir de la manière dont les stanboulliotes traitent les animaux et considèrent le Tourisme.
    j’espère que vous resterez réaliste dans vos explications et visites sur ISTANBUL mais s’il vous plait n’idéalisez pas quand ce n’est pas le cas.

    L’image que garde le touriste est indélébile et fais échos
    cdt
    séverine

  3. Bonjour
    Dimanche le 7/9/2015 j arriverai à l’ aéroport Ataturk d istanbul. Comment se rendre à ma location (cozy flats) situė à Taktaki Yokusu Bohem Apt. No:8/1 Cihangir, Beyoğlu, 34433 Istanbul.
    Merci d’avance

    • tooistanbul le

      Le plus facile est de prendre la navette Havatas jusqu’à la place de Taksim, vous êtes ensuite à une petite dizaine de minutes à pied.

  4. rahma euchi le

    bonjour pour visiter les iles des princes est ce qu’on peut prendre le bus parce que j’ai peur de mal de mer merci

    • tooistanbul le

      :) malheureusement pour vous et heureusement pour la nature il n’y a pas encore de pont ou tunnel sous le Bosphore et la mer de Marmara pour rejoindre les îles aux princes. Les bateaux sont grands et le trajet dure une petite heure, je pense que cela devrait aller même si vous avez le mal de mer. Bon courage!!!

  5. Pingback : Guide des transports en commun à Istanbul |

  6. Pingback : Les musées incontournables. |