Shopping partie 2 – Le grand bazar d’Istanbul

Shopping partie 2 – Le grand bazar d’Istanbul

Istanbul, et avant Constantinople et Byzance, a toujours été un carrefour stratégique et commercial entre l’Europe et l’Asie.

Bien que les temps de la route de la soie soient révolus la tradition du commerce n’a jamais cessé d’exister à Istanbul. Dans les rues d’Istanbul addition des luxuriants grands centre commerciaux vous retrouverez de nombreuses traces de cet héritage culturel et géographique est toujours présente avec les marchands de tapis, d’épices et de bijoux.

Un de endroits le plus marqués par cet héritage, celui que tout le monde souhaite visiter est le Grand Bazar, en turc « kapalı çarşı » qui signifie littéralement marché couvert.

IMG_0985

Le grand bazar à Istanbul est l’un des plus grands marchés couverts du monde avec se 60 rues, 5000 boutiques et 2600 employés. Il peut attirer jusqu’à un demi million de personnes par jour. Le grand bazar ravira tout le monde, vous trouverez absolument tout. Outre les souvenirs, contrefacons et différenres babioles, il est surtout connu et réputé pour ses bijoux, céramiques peintes à la main, les tapis, des magasins d’antiquités et le cuir.

Il y a deux partie dans le Grand Bazar, l’ancienne et la nouvelle. La partie la plus anciennes dates de 1455 et  été constuire par Mehmet II puis agrandi largement par Soliman le magnifique durant le 16e siècle. Il a tout au long de son histoire était victime de catastrophes naturelles, la dernière en date est l’incendie de 1954 qui à détruit la moitié du bâtiment. Il a toujours été un monument dédiée au commerce, vous ne pourrez pas vous arrêtez dans chaque boutique sous peine de perdre la tête dans le flot de couleurs, odeurs, personnes incessants et de vous retrouver certainement à la fin par tourner en rond.

Vous trouverez également des petites cours,

Entre le cuir, les tapis, les bijoux et les tissus, nous essayerons de vous donner les adresses qui vous seront les plus utiles, nous laisserons de côté les bibelots et les souvenirs tels que les cendriers ou petits bracelets pour lequel notre seul conseil pourrez être de négocier et de vous faire plaisir.  Il est organisé par quartier, chacun est dédié à un type d’artisanat, de métier.

Vous pouvez également consulter la partie 1 de notre article sur le shopping dans lequel vous trouverez les adresses des plus grands centres commerciaux d’Istanbul.

Les magasins de cuir

Le cuir en Turquie est très réputé et de très bonne qualité. C’est un produit ayant un grand héritage culturel dans les civilisations anatoliennes. Les hittites l’utilisaient déjà pour la confection de vêtements, d’objets de maison, et d’instruments de musique 2000 ans avant JC.

Au milieu des innombrables copies en tout genre, si vous voulez acheter une pièce de qualité à un prix plus abordable nous vous recommandons de vous orienter vers les marques turques.

Une des boutiques les plus réputés et que nous vous conseillons est Koc Leather & Fur.  Vous trouverez ici de très belles pièces, du classique à la dernière tendance. Composé de trois boutiques, deux dans le grand bazar et une en dehors (juste à côté) vous y trouverez de belles vestes en cuir, en fourrure de vison ou de chinchilla et même des sacs en crocodile ou en python. En plus des modèles plus classiques la marque propose des très beaux modèles tendances. Elle disposent également d’autres magasins dans la ville. N’hésitez également pas à négocier le prix affiché. Chose appréciable, les éventuelles reprises sont faites en quelques heures.

IMG_0981

Les tapis

TIEM-Seljuk-13th

Tapis datant du 13ème siècle retrouvé dans la mosquée du Sultan Aleaddin à Konya

Les tapis turc font partie des plus reconnus dans le monde pour leur beauté et pour leur complexité de confection. Les plus anciens tapis turcs étaient fabriqués dans la ville de Konya au 14ème siècle.

Les civilisations anatoliennes sur place fabriquaient déjà des tapis 7000 ans avant J-C. La plupart d’entre eux représentaient des formes géométriques identiques aux tapis contemporains. Konya est une des villes les plus grandes et la plus continuellement occupée en Asie mineure, ce qui explique que l’art de tisser les tapis a été transmis de civilisation en civilisation (des hittites aux grecs en passant par les turcs seljudiks jusqu’aux ottomans).En 1272, Marco Polo est le premier européen à mentionner dans ses écrits les tapis anatoliens. Leur réputation augmente par la suite en occident où on les préfère aux tapis persans plus chargés et donc moins sobres.
Apres l’arrivée des ottomans, les motifs deviennent exclusivement géométriques, et, entre le 15ème et 16ème siècle, le tapis devient un des produits majeurs d’exportation vers la chine et l’occident. Les tapis persans se répandirent dans les foyers occidentaux et parvinrent dans les siècles qui suivirent à supplanter la production ottomane grâce à une industrie plus mécanisée.
Les particularités des tapis turcs sont leurs motifs abstraits et géométriques, on distingue aujourd’hui trois types de tapis en Turquie:

– Le Kilim
Le kilim est un tapis tissé à points plats. Originaire d’Anatolie, c’est un tapis en laine non nouée et sans velours. Le tissage de Kilim est une tradition multimillénaire maintenue par les femmes anatoliennes. Le Kilim est un tapis de qualité supérieure qui résiste bien à l’usure et au temps. Il est souvent riche en couleurs et unique par ses motifs et ses dessins. A l’origine tissé par les nomades, les kilims avaient des fonctions utilitaires: tapis de sol, entrées de tentes, selles de chevaux etc.

Un Kilim turc

Un Kilim turc

Les tapis d’Hereke
Les tapis d’Hereke sont des tapis en soie, seulement produits dans la région d’Hereke (une petite ville a 60 km d’Istanbul). Ce sont des tapis prestigieux produits à l’origine pour la crème de l’aristocratie ottomane et les palaces de l’Empire. Certains tapis d’Hereke sont tissés avec des fils d’or et d’argent, ce qui les rend encore plus précieux. Ils sont généralement très larges, et reconnus pour la précision de leurs tissages et de leurs motifs.

Un tapi d'Hereke

Un tapi d’Hereke

– Les tapis de prière
Les tapis de prière turcs possèdent souvent des motifs géométriques et sont le plus souvent ornés de motifs floraux (dont la tulipe qui est l’emblème d’Istanbul). Bien qu’ils soient à l’origine transportables et « designés » pour rappeler l’effet sacré d’une mosquée, ils sont aujourd’hui de tailles variées, mais toujours très influencés dans leurs motifs par la tradition islamique.

Interieur de la Suleymaniye Camii

Intérieur de la Suleymaniye Camii

L’achat d’un tapis est quelque chose de très subjectif ; il doit tout d’abord vous plaire esthétiquement et être adapté à votre intérieur. Certains tapis faits à la main peuvent coûter plusieurs milliers d’euros, mais vous pouvez opter pour un tapis sorti d’usine, ceux-ci coûtent moins chers et sont tout de même de très bonne qualité. Il est essentiel de se renseigner auprès du vendeur sur l’origine et la qualité du tapis qui vous plaît et de se fixer un budget avant de commencer les négociations. Il est bon de savoir que l’achat d’un tapis de qualité est un investissement, et que la négociation et l’achat d’un tapis peut parfois vous prendre une après-midi entière… Les vendeurs des boutiques de tapis les plus chers et de très bonnes qualités ont une réputation à conserver, ils ne vous joueront sûrement pas de mauvais tours. Il est important de bien se renseigner avant d’acheter.

Exemple de bijoux ottoman

Exemple de bijoux ottoman

– Les bijoux:

L’or et les métaux précieux sont très travaillés dans les ateliers du grand bazar et ses alentours. Une rue est entièrement dédiée aux bijouteries (“Kalkakcilar Cadessi), cette rue est impressionnante par la lumière que produise les quantités d’ors et bijoux en vitrine. Les bijoutiers sont la plupart du temps issus de communautés juives, arméniennes ou chrétiennes de Syrie, et travaillent les bijoux de génération en génération. Vous trouverez toutes sortes de bijoux et de pierre précieuses. Pour faitre votre choix et avoir une idée des prix nous vous conseillons de vous rendre dans plusieurs magasins avant d’acheter. Encore une fois n’hésitez pas à négocier. Les bijouteries du Grand Bazar ont gagné en célébrités dans le monde à travers les séries télévisées turques qui utilisent leur dernières créations. La popularité de ces séries à travers le monde à remis au gout du jour ce que l’on peut appeler la joaillerie Ottomane.

Ceramique d’Iznik

Iznik est une petite ville se trouvant à 100 km à l’Est d’Istanbul, elle est connue pour sa céramique.
Pendant l’empire Ottoamn, au temps du Sultan Fatih Mehmet, elle produisait la plupart des faïences du Palais et exportait ses produits vers l’occident, surtout en Italie via les vénitiens et les génois qui étaient présents dans l’Empire Ottoman. La ville connut ensuite un déclin jusqu’au 20e siècle. Dans les années 1980, certains céramistes turcs ont décidé de raviver ce savoir-faire historique. La céramique d’Iznik est renommée pour la perfection technique de ses pièces et la beauté des motifs.
On a aimé la boutique de Izinik works où les céramiques sont certifiées d’Iznik. C’est un beau souvenir à ramener d’Istanbul.

IMG_0998

 

Encore une fois, il ne faut pas oublier de négocier, les prix peuvent être baissée généralement de 50%, mais essayez de ne pas rentrer dans de grandes négociations si vous ne compter pas acheter par la suite. Ne soyez également pas surpris que les vendeurs parlent votre langue, ils en maîtrisent un nombre impressionnant et sont vraiment des bons vendeurs. Certains vous accueillerons avec du thé, et ferons tout pour vous mettre le plus à l’aise possible. Armez vous de patience, d’humour et soyez prêt pour une longue après midi de shopping et de négociation.

Vous pouvez retrouver la plupart des produits vendus au Grand Bazar dans d’autres endroits, notamment dans ses alentours et dans les marchés, mais sa visite est très dépaysante et vaut vraiment le coup.

15 commentaires

Partager

Laissez votre commentaire

15 commentaires

  1. Bonjours je suis parti l’été dernier à Istanbul avec mon fils et mon mari, j’ai adoré. On est resté 16 jours et j’ai dépensé énormément d’argent à faire du shopping dans Canyon et Istanbul forum et beaucoup d’autres centres dont je ne me rappelle plus le nom
    je repars inchallah en juillet avec mes filles et cette fois ci pas question de tomber dans la tentation, et comme moi je porte le hidjab mais mes filles non ( 20 et 18 ans ) j’aimerais connaître des adresses où on peut acheter des vêtements ( pour hidjabs et pour les sans ) pas chère. Merci énormément pour ce blog je suis tombée par hasard sur lui et depuis je le consulte régulièrement.

  2. bonjour,
    Je reviens d’un voyage à Istanbul, pays vraiment magnifique agréablement surprise par toutes ses merveilles.
    Je suis à la recherche de robe de soirée est ce que vous pouvez me renseigner sur des sites vente en ligne qui provient de Turquie ?
    Merci.
    Cordialement

    • tooistanbul le

      Bonjour, malheureusement je ne connais pas vraiment les sites de vente en ligne pour robe de soirée, je vais me renseigner et reviens vers vous si je trouve quelque chose. Bonne journée

  3. Bonjour, je reviens d’un séjour à Istanbul, un vrai plaisir. Toutefois je regrette de ne pas avoir emporté une boîte en bois, en marqueterie aussi belle à l’extérieur qu’à l’intérieur avec leurs motifs y compris dans la boîte. Seulement impossible de trouver de site en ligne pour pouvoir en acheter une. Avez-vous des mails ou sites d’artisan pouvant me les proposer? Merci. Cordialement

    • tooistanbul le

      Malheureusement nous n’avons vraiment aucune idée, mais si un de nos lecteurs à une réponse qu’il n’hésite pas!! Sinon il vous faudra revenir à Istanbul :)

  4. Boujour,
    je m’apprête à partir en vacances a istanbul dans quelques jours et ce qui me ferait plaisir c’est de m’acheter une robe comme celle portée par les reines et princesses durant la période ottomane (ça me fascine) mais je ne sais pas si c’est disponible et ou je pourrais les trouver ? Merci de m’aider

    • tooistanbul le

      Bonjour Sabrina, après notre conversation par mail avez vous trouvé votre bonheur? Si oui vous pouvez peut être partager quelques adresses avec nous pour nos futurs lecteurs. Bonne journée!

  5. Justine le

    Bonjour !

    Après avoir consulté vos articles (très bien faits, ils me font gagner beaucoup de temps pour préparer mon voyage) :) j’aimerais que vous me conseillez (si cela est possible) sur quelques points.
    Je souhaiterais profiter de mon voyage pour chiner chez des antiquaires (tableaux, instruments de musique, bijoux, armes, etc) et aux marchés aux puces. En cherchant, j’ai trouvé plusieurs quartiers intéressants (dont Çukurcuma et le Quartier Français apparemment ?), mais j’aimerais avoir vos conseils sur les bons lieux, pour trouver des horaires, etc.
    Je souhaiterais également savoir si vous avez quelques informations sur la législation d’import/export, savoir s’il est facile de ramener de “gros” objets (par exemple une instrument de musique ou un tapis) en France :)
    Merci du temps que vous consacrez à préparer le voyage de tous les curieux du monde ! L’expérience en sera encore meilleure :) !!

    • tooistanbul le

      Pour les antiquaires, le quartier le plus réputé à Istanbul est en effet celui de Çukurcuma, vous trouverez de tout, des bricoles mais également de très belles pièces. Dans le Grand Bazar il y a également une section dédiée aux antiquaires. Les magasins sont ouverts toute la semaine, seul le Grand Bazar est fermé le dimanche.

      Pour les gros objets il n’y a pas de législation particulières, seulement les frais supplémentaires des compagnies aériennes. Egalement certains magasins pourrons directement vous les faire livrer à votre domicile.

      Bon séjour à Istanbul, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

  6. J’AI VISITE ISTANBUL POUR QUATRE JOURS MAIS CE N’ETAIT PAS SUFFISANT ,J’AI TROPPPPP AIME LES CERAMIQUES D’IZNIK ET JE CHERCHE UN MOYEN POUR LES CONTACTER . JE VEUX ACHTER UNE QUANTITE DE CHEZ EUX , JE VEUX QUELQU’UN QUI ENT EN GROS .

    MERCI

    • tooistanbul le

      Bonjour, en effet 4 jours est un bon début pour découvrir Istanbul mais pas vraiment suffisant pour vraiment la vivre. Pour les céramiques vous pouvez vous rendre sur ce site http://www.iznikworks.com/, c’est un très bon magasin avec une très bonne réputation, ils pourront certainement vous aider. Si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas.

  7. LASTERA le

    Bonjour, petite question que vous allez surement trouver surprenante, je me rend à Istanbul dans 2 semaines et je suis à la recherche pour un membre de ma famille en faisant la collection des dés à coudre (” ÿüksük ” apparemment en turc). Ma question est donc connaissez vous par hasard un magasin réputé et pas forcément super connu qui en propose à n’importe quel endroit de la ville ? J’ai repéré quelques adresses de céramiques sur un guide cartoville mais bon pas sur qu’ils en proposent…, sinon j’ai pensé aussi bien entendu au Grand Bazaar mais celui ci est tellement géant que ce n’est pas si évident d’en trouver et je doute de la qualité de ces produits et du côté harceleur des vendeurs.

    Merci d’avance.

    • tooistanbul le

      Bonjour,

      Désolé pour la réponse tardive mais nous étions débordés par la mise en ligne de notre nouveau blog. Je me suis renseigné et en Turquie il y a un type de dés à coudre qui est très connu car il est fait à partir d’une pierre blanche qui viens de la ville d’Eskişehir, on l’appelle la « Lüle Tasi » (prononcer lulé tacheu). Dés à coudre se dit : « Dikis Yüksükleri », il vous faudra donc en trouver un fait avec la « Lüle Tasi » pour compléter votre collection.
      Les principaux vendeurs sont dans le grand bazar, les vendeurs peuvent être un peu envahissants mais dans l’ensemble ils sont quand même respectueux et ne vous embêterons pas plus que cela.

      Je vous souhaite un bon séjour à Istanbul, en espérant que nos informations vous permettrons de trouver votre bonheur.